Coeur de Pirate @ Metropolis

24 Février 2012 - La flibustière au grand coeur était de passage par sa ville natale ce vendredi. Et c’est un Metropolis plein à craquer qui célébrait le retour de sa pirate préférée dans le cadre du festival Montréal en Lumières le temps d’une soirée riche en surprises et en émotions!

Depuis son accession fulgurante au sommet des palmarès il y a 3 ans, Coeur de Pirate, aka Béatrice Martin, navigue entre le Québec et la France pour remplir les salles de concert. C’est au moment de cette explosion, surfant sur la vague de sa popularité sur la plateforme Myspace, que j’avais eu la chance de la rencontrer personnellement le temps d’une entrevue. Et je dois avouer que la jeune Montréalaise a parcouru un sacré chemin depuis! Parce que oui, le phénomène Béatrice Martin est désormais incontournable.

Après un premier album aussi original que plébiscité, elle revenait en fin d’année dernière avec un second opus tout aussi surprenant, Blonde. C’était sans compter tous les side-projects, comme Armistice, auxquels la jeune auteure-compositeure-interprète a participé dans l’intervalle. Et pour cette grande rentrée montréalaise, elle nous promettait une setlist diversifiée. Une promesse qu’elle a su tenir pendant la petite heure qu’aura duré son concert. Au programme : des nouveaux morceaux et des anciens remaniés pour l’occasion. Le piano cède progressivement la place à un orchestre bluegrass/rock et tout est transformé. Mais la magie reste. On retiendra notamment un hommage émouvant à Francis, présent dans la salle cette soirée-là, et une incitation au french collectif sur Place de la République. Puis les larmes montent aux yeux quand vient le moment du rappel qui voit la flibustière revenir seule au piano. Comme des Enfants, touchant au possible, sonne comme un adieu, repris en coeur par l’absolue totalité de l’assistance.

C’est sous un tonnerre d’applaudissements que Béatrice Martin reviendra une 3ieme fois sur scène pour nous jouer un petit medley, pot-pourri au piano des morceaux qu’elle avait joué avec orchestre un peu plus tôt dans la soirée. L’éclairage intimiste réduit les dimensions de la salle, à tel point que chacun à l’impression d’être le privilégié d’un tête-à-tête avec la jeune artiste. La soirée se terminera peu de temps après … avec des étoiles dans les yeux de tous les spectateurs.

Cœur de pirate Setlist Metropolis, Montreal, QC, Canada 2012

Auteur : Paul Blondé

Pour en savoir plus : Coeur de Pirate, Montréal en lumières

All images © 2008-2014 Thorium Magazine